Coups de cœur littéraire: Les Quatre Accords Toltèques

IMG_20171110_131208

Cette année a été une année de gros bouleversements, de gros changements.

Beaucoup de doutes, de remise en question, apprendre à être plus sereine avec les autres et avec moi même. J’ai testé la méditation, je me suis plongée dans les livres sur le développement personnel, des romans avec toujours un une leçon de vie sur laquelle réfléchir, méditer, penser.

Mes collègues ont énormément parlé de ce livre: Les Quatre Accords Toltèques de Don Miguel Ruiz.

J’ai donc eu envie de découvrir cet auteur et ses principes.

L’auteur vous propose un code de conduite : de passer quatre accords avec vous même pour voir la vie autrement, prendre de la distance avec le quotidien, apprendre à relativiser, vous aider à réfléchir. Ces accords ont pour but de modifier votre vie, d’atteindre une liberté mentale, émotionnelle et vous aidez à trouver le bonheur.

L’auteur commence par raconter son histoire, la source de ses croyances, les ensaignements chamans.

04-06-accords-tolteque

Le premier accord : Que votre parole soit impeccable

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui. 

Comment s’y prendre ? En apprenant à modérer ses paroles : ne pas en dire trop, ni trop vite. Les critiques et les jugements que nous portons sur autrui mais aussi les nombreuses critiques que nous portons sur nous même en nous dévalorisant : « je suis nulle », « je suis grosse », « je n’y arriverai jamais »…polluent notre mental au quotidien. Cela fausse notre vision des autres et de nos capacités.

Parlons peu, mais parlons vrai, en valorisant aussi nos atouts et ceux d’autrui.

Le deuxième accord: N’en faites jamais une affaire personnelle 

Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles. 

Les paroles et les actes de l’autre ne nous concernent pas en propre. De même, les événements qui surviennent ne sont pas toujours des réponses à notre comportement. Nous devons sortir de cet égocentrisme qui nous fait croire que tout ce qui arrive autour de nous est une conséquence de notre attitude. Le « moi je » nous maintient dans l’illusion. Donc dans la souffrance. Il faut prendre du recul et relativiser.

Le troisième accord: Ne faites aucune supposition

Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

Nous supposons, nous élaborons des hypothèses et nous finissons par y croire souvent à tord.  Avec ce troisième accord, il s’agit de prendre conscience que nos suppositions sont des créations de notre pensée. Dés lors que nous commençons à y croire, nous nous créons une source d’angoisse, de stress, de mal être.

exemple: une personne oublie de vous rappeler, vous commencez à faire des suppositions sur ce que vous avez bien pu lui faire, vous vous torturez l’esprit et vous malmenez alors qu’il s’agit juste d’un oubli de cette personne certainement bien occupé ou juste tête en l’air! Et vous, pendant ce temps, vous vous faites du mal!

Le quatrième accord: Faites toujours de votre mieux

Votre “mieux” change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger.

Lorsque vous en faites trop, vous vous videz de votre énergie et vous finissez par agir contre vous. Mais si vous en faites moins, vous vous exposez à la frustration, à la culpabilité et au regret. » Le but est de trouver le juste équilibre.

Il est nécessaire d’apprendre à faire de son mieux en fonction de sois et non en fonction de ce que la société et les diktats attendent de vous.

Fixez vous des objectifs, atteignez les à votre façon sans vous fier aux jugements des autres mais en fonction de votre ressenti.

Conclusion

Une belle découverte littéraire, un livre qui donne à réfléchir. Bien que cela ne soit pas facile au quotidien, je tente de repenser aux accords quand je commence à être médisante ou que je commence à faire des suppositions qui me blessent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s