Moi droguée…

Moi, je suis une accro, une droguée! et oui! J’en redemande encore et encore! Une frénésie, les pieds qui trépignent et sursautent, je suis une piquée!

Délaissée pour de multiples raisons, quand j’ai repris la course à pied, c’était sur le tapis de la salle à 8.5km/h pendant 20 minutes et je peux vous dire que c’était les 20 minutes les plus longues de ma vie! Ou comment avoir l’impression de mourir par suffocation lente et poignante!

téléchargement

Au début, c’était pour perdre du poids et reprendre le cardio… Raison lambda d’une majorité de personnes qui se lancent.

Mais très vite, je me suis remise à courir à l’extérieur. Accompagnée ou seule, j’attends mes sorties ruuning avec impatience! Non, non, ce n’est pas une blague. Vous voyez ces enfants surexcités? et bien c’est moi en version presque trentenaire! hihihi!

Pourquoi?

Tout simplement que j’aime çà, c’est une réelle addiction, un besoin, une passion dévorante.

Des sensations que j’ai du mal à décrire mais que je vais quand même vous dire! Pas de petits secrets entre nous, n’est-ce pas!

J’aime cette sensation de liberté. J’aime avoir l’impression de me vider la tête au fur et à mesure que mes jambes avancent. C’est mon moment à moi (oui, oui, j’en ai pleins d’autres aussi mais celui là est particulier). Une sensation de revivre.

J’aime découvrir et redécouvrir les paysages qui changent d’une heure à l’autre de la journée et au fil des saisons.

Que c’est beau toutes ces feuilles rouge et or à l ‘automne même si elles font l’objet de mes chutes, petites coquines qu’elles sont de recouvrir les racines!

J’aime la brume qui couvre l’étang l’hiver et sentir le froid me fouetter le visage, une ambiance presque fantomatique et étrange (tendance maso à ce stade, on ne peut plus rien pour elle!)

J’aime ces odeurs de fleurs au printemps et entendre les oiseaux prendre leur plus belles voix pour draguer!

J’aime les couchers de soleil sur les champs jaune de colza, perchée en haut de ma petite colline.

J’aime voir les rayons jouer avec les feuilles. J’aime voir la danse étrange et non moins plaisantes des ombres sur le sol.

Comme si la nature ne pouvait résister à l’envie de nous faire découvrir une nouvelle mise en scène à chaque sortie.

J’aime cette sensation dans mes jambes, sentir chaque muscle se contracter dans les montées et retenir mon corps dans les descentes.

Sentir le balancement de mes bras comme si j’allais pouvoir aller toujours plus vite.

Ouvrir, que dis-je! Écarteler cette cage thoracique et sentir les poumons pousser les côtes!

Ce sentiment inégalable de bien-être et de béatitude une fois ce rencard terminé.

Sentiment de satisfaction jouissive…

Bref, je suis droguée.

455

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s